Vous êtes ici : Accueil >> Qui sommes-nous?

Lettre d'information - janvier 2015

Chers clients,

Tout d’abord, nous désirons vous souhaiter le meilleur à vous et vos proches en cette année 2015 !
C’est également l’occasion, comme chaque année en cette période, de vous communiquer les dernières nouvelles de l’agence d’un côté, du monde financier de l’autre.
Nous désirons, cette fois, vous parler des nouveaux visages de l’équipe et attirer votre attention sur l’épargne récurrente ainsi que sur l’assurance « gens de maison ».

L’équipe

Si vous êtes passés par chez nous ces derniers temps, vous avez sans doute croisé de nouvelles personnes vous proposant leurs services. En effet, tout en étant soucieuse de rester fidèle à son éthique de professionnalisme et de proximité, l’agence a été réorganisée.

  • Le contrat avec Doris Casals s’est terminé. Nous lui souhaitons bonne chance là où elle va !
  • D’autre part, Florence Infantino nous a rejoints. Compétente tant en banque qu’en assurances, elle se consacrera essentiellement à celles-ci à partir de ce mois de janvier.
  • L’année 2015 verra également arriver Frédéric Minnoye, conseiller commercial du côté banque. Il se chargera, en plus de ses responsabilités, de certaines tâches attribuées à Walter Rastelli pendant la maladie de celui-ci.
  • Enfin, durant trois ans, Laura Cudin effectuera son stage parmi nous.

L’épargne récurrente

Aujourd’hui, vos comptes épargne rapportent moins… Or, vous possédez parfois des sommes que vous n’allez pas utiliser dans l’immédiat et que vous ne désirez pas risquer en bourse.
La PLCI pour les indépendants, l’EIP pour les gérants de sociétés et TOP RENDEMENT pour les salariés, sont dès lors des produits qui peuvent vous intéresser.
De prime abord, vous pouvez opter pour un placement à capital et taux d’intérêt de 1.25% garantis ; cependant, si vous êtes un peu plus audacieux, vous pouvez vous tourner vers un investissement au capital garanti avec rendement variable et donnant droit à une participation bénéficiaire au potentiel plus élevé.
Grâce à la PLCI et l’EIP aux plafonds plus élevés, vous pouvez de plus bénéficier d’un avantage fiscal immédiat sur vos cotisations sociales et combiner celle-ci avec d’autres assurances afin de réduire vos impôts.
Et au moment du versement du capital pension, c’est le système de taxation le plus avantageux qui est appliqué.
N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

L’assurance « Gens de maison » !!

À dater du 1er octobre, la réglementation concernant les « gens de maison » a été modifiée. Dorénavant, ce domaine sera assujetti à la sécurité sociale. Seules les activités occasionnelles de nature non-manuelles au profit d’un ménage ne devront pas faire l’objet de cotisations sociales.
Tout citoyen qui recourt aux services d’une personne pour effectuer des travaux ménagers d’ordre manuel (lessiver, repasser, nettoyer, jardiner…) est désormais considéré comme un employeur et cela indépendamment de la durée des prestations.

Cela implique :

  1. de s’identifier comme employeur et donc de s’inscrire auprès de l’Office national de sécurité sociale (ONSS)
  2. de déclarer tout personnel employé au moyen d’une déclaration DIMONA
  3. de s’acquitter des cotisations sociales nécessaires
  4. de souscrire une assurance couvrant les accidents de travail pour le personnel concerné.

Les activités occasionnelles de nature non manuelles et non professionnelles restent exemptées de cotisations sociales, pour autant que le personnel employé preste une durée maximale de 8 heures par semaine (au total) chez un ou plusieurs employeurs. Ceci vaut, par exemple, pour le babysitting, le fait de tenir compagnie aux personnes plus âgées, faire des courses ou accompagner des personnes moins mobiles...

ATTENTION ! En clair, à partir du 1er octobre 2014, toute personne qui emploie du personnel de maison (cf. supra) doit le déclarer. Car en cas de sinistre d’accident du travail, la Compagnie d’assurance a l’obligation de déclarer celui-ci à l’Autorité compétente, ce qui posera un souci pour le personnel non-déclaré.

Afin d’éviter toute surprise, nous préférions vous tenir au courant de cette réforme.

Témoignage : « Les apéros de chez nous »

Rencontre avec un indépendant de fraîche date : Stéphane Lambert.

Bonjour. Comment, bio-ingénieur de formation, investi dans la gestion d’une scierie, avez-vous pris le tournant professionnel du secteur indépendant ?

Bonjour. En fait, j’ai toujours voulu être mon propre patron, être maître des décisions me concernant. J’ai toujours apprécié la flexibilité et la liberté que cela pouvait engendrer.

Mais il me manquait l’idée à développer et les moyens de la lancer.

Le choix des vins et jus de fruits s’est peu à peu imposée et en octobre 2013, j’ai fait le pas de me lancer en tant qu’indépendant complémentaire. Très vite, je suis passé au statut d’indépendant à titre complet.

Aujourd’hui, un an plus tard, quel bilan pouvez-vous tirer de ce changement de vie ?

Que du bonheur ! Maintenant, c’est clair qu’il ne faut pas faire ça pour travailler moins ou gagner plus tout de suite. On déchanterait vite.

Mais je peux organiser mon temps en fonction de ma famille. Le fait de travailler en partie à la maison me permet de plus profiter de mes enfants.

Pensez-vous que votre entreprise vous permette de mieux développer vos propres valeurs ?

Oui, certainement. J’ai toujours eu à cœur de rechercher la qualité. Mon travail consiste donc aussi à améliorer sans cesse mes produits.

Et puis, j’ai toujours été un peu festif ! Je me retrouve dans la convivialité, ce qu’entraîne souvent la dégustation d’une bonne bouteille. C’est toujours agréable de discuter avec les gens qui posent des questions sur la fabrication, découvrent les saveurs particulières comme le vin de pissenlit.

Ils apprécient de savoir que tout est local. Mon activité fait également vivre d’autres producteurs de la région ! Les fruits qui ne proviennent pas des vergers de la famille, sont achetés à proximité. Je trouve mon matériel et mes bouchons à Fleurus.

Votre banquier a-t-il joué un rôle particulier dans ce démarrage ?

Un peu plus qu’un autre, je dirais.

Cela tient à ce que le contact était personnel. J’ai pu trouver une écoute attentive. Je me suis senti défendu dans mon projet et dans les besoins pour le développer.

J’ai donc pu construire sur des bases solides pour affronter l’avenir et démarrer correctement.

Afin de m’aider dans mes débuts, on m’a invité à me présenter lors de l’inauguration de l’agence. Cela a eu directement des retombées positives puisqu’une intéressante collaboration avec Mr Mathy, boucher, est née suite à ce contact.

Je me développe mais je garde toujours ma spécificité.

Merci à vous pour ce témoignage. Bonne continuation à vous !

Merci à vous aussi !

Dans la même rubrique

 
 
à votre service
 
Nos partenaires
<span style='text-transform: uppercase;'>NOS PARTENAIRES</span>
Nos partenaires
Nos partenaires
Nos partenaires Nos partenaires
Nos partenaires
Nos partenaires Nos partenaires
Nos partenaires
Nos partenaires